Interview, Musique

Rusty Hook : Interview

mars 26, 2015

Hey salut toi !
Tu ne connais pas encore Guillaume alias Rusty Hook ? Alors, pour te rattraper, je lui ai posé quelques questions. Ensuite, tu peux aller l’écouter sur son Soundcloud !

Pour mes lecteurs qui ne te connaissent pas encore, peux tu te présenter ?

Je m’appelle Guillaume, j’ai 19 ans et je viens du sud-ouest de la France, là où la chocolatine prône face au pain au chocolat. Mon nom de scène c’est Rusty Hook. J’ai commencé à faire de la musique quand j’avais 10 ans, j’ai fait de la guitare, un peu de piano et de la batterie. Puis en 2012 j’ai entendu parler de « musique assistée par ordinateur », j’ai découvert Ableton, j’ai fait beaucoup de trucs très nuls dessus puis fin 2013 j’ai lancé le projet Rusty Hook.

D’ailleurs, Rusty Hook, ça viens d’où ?

C’est issu d’une chanson des Arctic Monkeys, le morceau Cornerstone. « I thought I saw you in the Rusty Hook, huddled up in wicked chair » Il me semble que ça te dit quelque chose… –rires-
C’est un de mes morceaux préférés d’un de mes groupes préférés et l’accent d’Alex Turner quand il dit « Rusty Hook » m’a toujours fait délirer.

Tes goûts sont plutôt rock à la base, comment es tu passé à la musique électronique ?

J’ai écouté beaucoup de rock dans ma période collège, mais j’ai toujours un peu écouté de tout. J’ai eu des groupes de rock (très mauvais) et puis un jour je me suis dit que j’allais « jouer de l’ordinateur » et faire de la musique électronique, parce que j’adore ça aussi. Au final j’ai le projet Rusty Hook mais j’écoute vraiment de tout à côté.
C’est assez flippant de voir mon iPod parfois parce qu’il y a vraiment tout et n’importe quoi, on peut parfois voir des enchaînements Flume / Britney Spears / Kaaris / Bring Me The Horizon assez surprenants. –rires-

Du coup dans tes références musicales, si tu ne devais citer que trois noms, ce serait qui ?

Mr Carmack, Cashmere Cat, Arctic Monkeys.

Capture d’écran 2015-03-26 à 12.29.52

Rusty Hook en live à la Future! #2 A Soulection Night
@ La Maroquinerie

Il t’arrive de réécouter tes premiers sons ?

Oui ça arrive, et j’en suis pas vraiment très fier quand c’est des très vieux morceaux… –rires-
Au final à force de passer des heures à travailler le même son, j’arrive souvent à un moment où je sature, puis au bout de quelques temps sans l’écouter je change d’avis. C’est un peu étrange comme sensation. –rires-

Quels sont tes projets à venir ? Un EP, des collaborations ?

Il faut pas le dire mais bon je sais que tu garderas ça pour toi alors, oui, y’a un EP qui arrive pour bientôt. Il est pas encore fini donc pas de date pour l’instant mais ça avance, doucement mais sûrement. Il sortira quand j’aurais plus rien à rajouter dessus et que j’en serai fier à 200%.

As tu un coup de coeur musical en ce moment ?

Ça fait des semaines que je suis incapable de décrocher du premier album de Sam Gellaitry, « Short Stories EP« , toutes les tracks sont complètement dingues et j’ai pris une énorme claque dès la première écoute. Je l’ai rencontré à Paris y’a un ou deux mois et en plus d’être hyper talentueux c’est un mec adorable, gros shoutout à lui !

Merci beaucoup Guillaume d’avoir répondu à mes questions ♡

Retrouve le sur SoundcloudFacebook ou Twitter !

Bisous,

Sans titre - 1

 

Leave a Reply